Notre sélection de Cartes Postales ou de Photos anciennes sur le thème de la pierre

Page 3


Pages 1 2 - 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

La Chaux-de-Fonds (Suisse)
Construction de l'église du Sacré Cœur(1927) - Pose des paniers support de voûte


Carrière de grès de Saxon (Suisse)
Familles de carriers à la pose apéritive...


Zloven (Slovaquie)
Tailleurs de pierre travaillant à la restauration du château de Zloven

Carrière d'une île des Bermudes en Amérique du Nord (territoire britannique d'outre-mer)
Sciage au crocodile d'un bloc de pierre tendre 


Stone Mountain en Georgie (USA)
Carriers à l'extraction du granite 


Jeunes tailleurs de pierre de Woodlesford vers Leeds (Royaume Uni)


Construction de l'abbaye Saint-Pierre de Bath (Royaume Uni)


Carrière de Méry sur Oise (Val d'Oise)
Une entrée de carrière avec un pont roulant (1903)

Travailleurs dans une carrière à ciel ouvert



Sigolsheim (Haut-Rhin)
Atelier de taille de pierre   


Zocchi posant le Monument dédié à Christophe Colomb à Buenos Aires (Argentine)
El Monumento a Cristóbal Colón a été réalisé en marbre par l'italien Arnaldo Zocchi. Cette statue fut un cadeau de la communauté italienne à l'Argentine à l'occasion du centenaire de la Révolution de Mai.
Elle mesure plus de 6 m de hauteur et fut inaugurée en 1921. Les figures qui la composent représentent La Civilisation, La Science, Le Génie, L'Océan, La Foi et Le Nouveau Continent.


Zocchi posant le Monument dédié à Christophe Colomb à Buenos Aires (Argentine)
Arnoldo Zocchi (dit Arnaldo) (1862/1940) était un sculpteur italien célèbre de la fin du 19ème et début du 20ème siècle.
Il est né à Florence et mort à Rome. Il a étudié la sculpture à Florence avec son père Emilio Zocchi.


Tailleur de pierre restaurant un chapiteau



Le sculpteur Arnoldo  Zocchi en 1920
Sculpteur italien (1862-1817) célèbre de la fin du 19ème et début du 20ème siècle. Il est né à Florence et mort à Rome. Il a étudié la sculpture à Florence avec son père Emilio Zocchi.

Le sculpteur Francois Jouffroy
Sculpteur français (1806/1882) né à Laval.
Il est admis à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1824. Il obtient le prix de Rome en 1832 et il est élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1857. Il fut professeur à l'école des beaux-arts de Paris.
On lui doit notamment : Premier secret confié à Vénus (musée du Louvre) ou la Nymphe de Saint-Germain-Source-Seine (site des sources de la Seine en Côte d'Or)


Raymond Guimberteau - Atelier du  sculpteur et son modèle
Sculpteur français  (1863-1905) né à Angoulême.


Le sculpteur Louis Henri Nicot dans son atelier
Sculpteur français né à Rennes (1878/1944 ) est un sculpteur français né à Rennes.
Elève de l'école régionale des beaux-arts de Rennes, il devient ensuite professeur à l'école des arts appliqués de Paris.
On lui doit notamment : la statue de Annaïg Mam Goz du Faouët (Rennes) ou le monument aux morts de Guéméné-Penfao (Loire-Atlantique)

Bertaux Léon Héléna (Madame Léon)
Hélène Bertaux, née Joséphine Charlotte Hélène Pilate (1825/1909) est une sculptrice française né à Paris
Fille du sculpteur Pierre Hébert, Madame Léon Bertaux suit l'enseignement de son père et d'Augustin Dumont.
On lui doit notamment : La statue de Chardin (Paris, Hôtel de Ville),  les frontons La Navigation et La Législation, les bas-reliefs Moïse et Charlemagne (Paris, Musée du Louvre).
Militante féministe, en 1881, elle fonde l'Union des femmes peintres et sculpteurs, société dont elle est la présidence durant de nombreuses années. A force d'acharnement, elle obtient l'admission des femmes artistes à l'École des Beaux-arts et au concours de Rome. 


Les frères Piccirilli (Masaniello et Attilio)
En 1888 , Giuseppe Piccirilli ( 1844-1910 ), sculpteur sur pierre renommé en Toscane (Massa di Carrara  - Italie) amène toute sa famille à New York :  Ferruccio (1864 - ) , Attilio ( 1866-1945 ) , Furio ( 1868-1949 ) , Masaniello ( 1870-1951 ) , Orazio ( 1872-1954 ) et Getúlio ( 1874-1956 ). Ils ont tous été formés comme marbriers et sculpteurs .

Ils s'étaient spécialisés dans la sculpture en pierre, en marbre ou en granit commandées par des artistes renommés. Ils travaillaient à partir d'un modèle en argile ou en plâtre réalisé par l'artiste.
C'est ainsi qu'en 1920 ils ont participé,  avec Daniel Chester French, à la réalisation de la colossale statue d'Abraham Lincoln à Washington (USA) 


Les frères Piccirilli (Masaniello et Attilio)

Carrière de Caunes-Minervois (Aude)
Carrière de Marbre rouge écarlate
Le marbre incarnat est extrait depuis la Gaule romaine et orne les plus beaux palais d'Europe dont le Grand Trianon à Versailles, l'Opéra de Paris, ou la chapelle de l'Hôtel-Dieu de Carpentras. Certaines carrières restent en exploitation, d'autres comme la « Carrière du Roi » sont protégées au titre des monuments historiques, depuis le 2 juin 2006.


Carrière région de Grenoble (Isère)
Les carriers (1890)

Tailleur de pierre
Chantier de la cathédrale Saint Pierre de Nantes (1948)   


Arthur Eric Rowton Gill sculptant Prospero et Ariel à Londres
Eric Gill (1882/1940) est un sculpteur britannique né à Brighton.
Il étudie à la Chichester Technical and Art School, puis va à Londres étudier l'architecture auprès de W. D. Caroe, spécialiste en architecture religieuse. Il prend des cours du soir en taille de pierre au Westminster Technical Institute, et de calligraphie à la Central School of Arts and Crafts (il est la créateur des polices d'écriture Gill Sans, Perpetua et  Joanna).
En 1903 il abandonne l'architecture pour se consacrer totalement à la calligraphie, l'épigraphie et la taille de pierre et en 1907 il commence sa production de sculptures.
On lui doit notamment : Prospero and Ariel des sculptures pour le bâtiment de la BBC(photo)
Il défraya gravement la chronique pour ses tendances pédo-incestuo-zoophylo-sexuelles... Mais ceci... ne  nous... regarde  pas...



Arthur Eric Rowton Gill dans son atelier

Arthur Eric Rowton Gill dans son atelier

Le Jeune Auguste Rodin
En 1862,  Rodin à 22 ans.   

Bartlett Paul Wayland devant le fronton de la Chambre des Représentants (1916)
Sculpteur américain (1865 - 1925) né à New Haven, dans le Connecticut. C'est le fils de Truman Howe Bartlett, critique d'art et sculpteur.
  A quinze ans, il  commence à étudier la modélisation à partir d'animaux dans le Jardin des Plantes de Paris, avec Emmanuel Frémiet .
Il a été élu en tant que membre du jury pour l'Exposition Universelle de Paris de 1889 et de 1900. En 1903, il collabore avec le doyen des sculpteurs américains, John Quincy Adams Ward, aux modèles des sculptures du fronton de la Bourse de New York.
Parmi ses œuvres nous pouvons citer le Bohemian Gardez Tamer, au Metropolitan Museum of Art de New York, la statue équestre de Lafayette, dans le Cours Albert 1er à Paris, la statue équestre de McClellan à Philadelphie, une statue de Joseph Warren à Boston, etc.
Son chef-d'œuvre est certainement le fronton de la Chambre des Représentants à Washington en 1916 (photo)   


Bas-Relief de Stone Mountain en Georgie (USA)
Ce bas-relief est le plus grand au monde, 30 X 60 m et 13 m de relief.
Trois figures de leaders des États confédérés d'Amérique y sont gravées dans la roche. Il s'agit de Thomas Jonathan Jackson, Robert Lee, et de Jefferson Davis.


Augustus Lukeman devant le bas-Relief de Stone Mountain en Georgie (USA)
En 1916, on commande à Gutzon Borglum (futur sculpteur du Mont Rushmore) cet ouvrage. Il veut réaliser sept figures centrales accompagnées par une armée de milliers de personnes... En raison de problèmes de financement évident, et de la Première Guerre mondiale, il ne débute les travaux qu'en  1923.
Borglum sculpte la tête de Robert Lee le 19 janvier 1924. Mais en 1925, un différend surgit entre Borglum et l'association de gestion du site. En raison de ce conflit, il abandonne le chantier, emmenant avec lui tous ses croquis et modèles et part travailler sur les fameuses sculptures du Mont Rushmore.
Augustus Lukeman, le second sculpteur, reprend le projet en 1925. Sa sculpture inclut les trois personnages centraux de la Confédération, à cheval. Il fait disparaître le travail de Borglum de la montagne et travaille au forage pneumatique. Mais en 1928, seule la tête de Robert Lee est achevée, les fonds sont épuisés et le projet abandonné.
En 1958, la Géorgie achète la montagne et les terres environnantes et crée la Stone Mountain Memorial Association. En 1960, une compétition est organisée et neuf sculpteurs mondialement connus proposent leurs plans pour une nouvelle sculpture. En 1963, on choisit Walker Kirkland Hancock (Massachusetts) afin de terminer la sculpture. Le travail reprend en 1964, et une nouvelle technique utilisant des chalumeaux à jets thermiques est utilisée pour tailler le granite. Avec cette technique, le chef tailleur Roy Faulkner est capable de retirer des tonnes de granite par jour. Les figures sont complétées avec le détail d'une peinture fine. Sourcils, doigts, boucles et même les cheveux sont finement sculptés. Les touches finales du chef-d'œuvre ne seront accomplies qu'en 1972.


Tailleur bas-Relief de Stone Mountain en Georgie (USA)

Augustus Lukeman devant le bas-Relief de Stone Mountain en Georgie (USA)

Nuits-Saint-Georges (Côte d'Or)
Marbrerie A. Caffin - Le sciage au fil hélicoïdal.   

Tailleurs depierre de Manhoué (Moselle)


Monument au morts de Stamford (Soldier's Memorial) - Connecticut (USA)
Sculpteur travaillant sur le couronnement du monument (1926) 

Carrière de Coolough (Irlande)
(1910) 


Carrière de Seacombe (Royaume Uni)



Corgoloin (Côte d'Or)
Carrière Sauvain   


Drillers en carrière

Albert Bartholomé
Paul-Albert Bartholomé (1848/1928), est un peintre et sculpteur français né à Thiverval-Grignon (                Yvelines).
Il entame une carrière de peintre à Genève, puis s'installe à Paris où il devient l'ami intime d'Edgar Degas. Il n'aborde la sculpture qu'en 1886 pour s'y consacrer entièrement, développant une technique mêlant la simplicité à l'émotion contenue.
On lui doit notamment : La Vérité, la Philosophie et la Nature (Paris, musée d'Orsay) ou le Monument aux morts de Crépy en Valois(Oise)


Albert Bartholomé
Devant le monument à la famille Pam - Cimetière Montmartre (Paris)

Dame  Barbara Hepworth (1930)
Sculptrice britannique (1903/1975) représentante majeure de la sculpture abstraite de la première partie du XXe siècle. Son art hérite de l'influence de Mondrian. Elle fait des études d'arts plastiques à la Leeds College of Art and Design puis au Royal College of Art.
Son art réside tout entier dans le jeu entre formes convexes et concaves, dans une constante opposition entre vide et plein.





Dame  Barbara Hepworth


Pages 1 2 - 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : jeudi 23 mai 2019 - Tous droits réservés