LES P'TITES HISTOIRES
Pour les Petits et Grands N'enfants ...

CURLING STONE ou LA PIERRE A POIGNEE... par Henrik Flakher

Comme moi, vous êtes certainement totalement surexcités lorsque, lors de compétitions de curling, aux fameux Jeux Olympiques par exemple, … Vous restez bouche bée devant ces magnifiques athlètes qui projettent un lourd bloc de granit sur la glace pour le placer, à petits coups de balayette, derrière une autre pierre à plus de 30 mètres. Non ?, ...

Bon ... Le mieux, c'est de parler tout de suite des règles du jeu, ça sera fait… Accrochez-vous…


Le jeu s'effectue avec une pierre de granit arrondie dont les mesures sont les suivantes : poids maxi de 19,96 kg, circonférence de 91,44 cm et hauteur d'au moins 11,43 cm.

Au cours du jeu, les pierres se touchent à la hauteur d'une bande appelée "striking edge". Toute la surface de la pierre ne repose pas sur la glace, mais elle glisse uniquement sur un cercle meulé comparable au dessous d'une assiette.

Le sport se nomme "curling" (bouclant) parce que la pierre, après le lâcher, tourne sur elle-même autour d'un axe perpendiculaire et atteint son but en décrivant une courbe.
Cette rotation, "turn", est déterminée par la manière du lâcher : "handle in-turn" ou "out-turn" (dans le sens des aiguilles d'une montre ou le sens contraire). La précision et le dosage au lâcher sont décisifs pour le succès en curling.


Les curlers nomment "piste" ou "rink" la surface de glace longue de 42,04m et large de 4,27m, pourvue de deux dessins identiques à chaque extrémité: "la maison".
Elle est divisée en 3 cercles (1,22 m - 2,44 m - 3,66 m de rayon) Le petit cercle central se nomme "champagne" ou "button" et le centre "tee".

On appelle "hacks" l'appuie-pied qui est fixé sur la glace et qui est utilisé lors du lancer de la pierre.
Enfin, la "backline" ou "ligne arrière" et la "hogline" ou "ligne de jeu" délimitent la surface où les pierres sont encore en jeu.

Le curling se joue par 2 équipes de quatre joueurs. Un match se joue en 8 ou 10 parties (ends). Chaque équipe joue huit pierres par end et chaque joueur joue deux pierres par end.
Chaque équipe joue à tour de rôle une pierre, peu importe qui est le plus près du centre de la maison.



La composition d'une équipe est la suivante :
N°1 (lead) joue les 2 premières pierres.
N°2 (second) joue les 2 pierres suivantes.
N°3 (third) joue les 2 pierres suivantes.
N°4 (skip) joue les 2 dernières pierres, il est responsable de la tactique. C'est le capitaine de l'équipe.
Un joueur joue toujours les mêmes pierres pendant tout le match.

Exemple: le joueur n°2 joue toujours la 3ème et la 4ème pierre d'un end. Pour jouer une pierre, le skip se trouve dans la maison opposée au joueur. Il indique à son joueur où il veut que la pierre arrive et pose son balai sur la glace pour donner le point de visée à son joueur. Le joueur vise donc le balai de son skip en faisant un sliding (glissade) et lâche la pierre avant la hog line. Une fois la pierre lâchée, les deux autres joueurs ont la tâche de suivre cette pierre jusqu'à son but tout en observant la vitesse de celle-ci. Si la vitesse leur semble trop lente, ils balaient devant la pierre pour diminuer le frottement de celle-ci sur la glace. Le skip quant à lui, il s'occupe de la trajectoire de la pierre, et indique en à ses joueurs s'il faut balayer ou non pour la corriger. Le but final du jeu est d'avoir des pierres plus près du centre que l'équipe adverse.


Comme à la pétan-que, -con ! Il y a donc une bonne part de stratégie dans ce jeu, et il n'est pas évident d'estimer un bon tir d'un mauvais, tant que toutes les pierres n'ont pas été lancées.
Ainsi, ce qui peut ressembler à un bon placement de pierre est souvent une erreur pour le lanceur. La complexité de la prise de décision au sujet de l'endroit ou placer la prochaine pierre jusqu'au dernier tir joué, rend ce jeu difficile pour un novice.

L'origine de l'invention du curling créé la polémique, l'Ecosse et les Pays-Bas s'opposent à ce sujet mais conviennent généralement qu'il est apparu un jour ou l'autre au milieu du XVème siècle.
Les premiers joueurs ont probablement lancé des roches arrondies, arrachées à la terre gelée pour les faire glisser sur un étang glacé. Plus tard, ces pierres ont été entaillées pour leur donner une meilleure prise lors du lancement.


Vers 1650 arrivent les premières poignées, souvent rien d'autre que des poignées de porte, elles vont surtout faciliter le déplacement des pierres lourdes. Ce n'est que vers 1700 que les pierres vont être façonnées dans une forme sphérique, ronde ou conique. Mais même bien après cette date leur forme pouvait varier, il n'y avait aucune règle.

C'est vers 1830 que les choses vont se normaliser et les règles du jeu citées plus haut se mettent progressivement en place.
La pierre de curling doit désormais peser 19,96 kg (poignée comprise). Elle est fabriquée dans un type unique de granit, trouvé sur Ailsa Craig. Cette île est située dans le Firth of Clyde, un bras de mer de l'océan Atlantique situé dans le Sud-Ouest de l'Écosse.


C'est un ancien cône volcanique ovale comme en témoigne les falaises formées d'orgues basaltiques qui constituent la majorité des côtes de l'île.



Des 1850, des carrières de granite étaient exploitées et fournissaient la riebeckite ou ailsite utilisée pour fabriquer les pierres de curling. L'ailsite a un très faible taux de porosité, ce qui prévient l'érosion des pierres.


Toutes les pierres étaient jadis produites avec ce matériau. Mais aujourd'hui, Ailsa Craig est devenue une réserve sauvage naturelle ou l'extraction du fameux granite n'est plus autorisée. Alors, L'ailsite est devenue très rare et les pierres faites dans ce matériau coûtent très cher, jusqu'à 1 200 euros pièce pour celles de grande qualité !
Les clubs les moins fortunés utilisent donc un autre procédé, moins coûteux qui consiste à fixer un fin disque d'ailsite à un autre type de granite (par exemple, le granite de la montagne Yr Eifl, au nord-ouest du Pays de Galles). Seule la surface de contact est donc en ailsite.

Voilà la petite histoire du curling… Ces pierres soigneusement choisies pour être lancées et guidées sur la glace selon un rite et une technique qui reste mystérieux pour beaucoup. Les lanceurs glissent avec elles, totalement concentrés sur l'endroit précis où ils veulent qu'elles aboutissent. L'effet magique est amplifié par le fait que tout se produit dans un mouvement lent et silencieux, comme dans l'espace, comme en apesanteur. Les pierres, pourtant si lourdes, flottent avec élégance au-dessus de la glace pour venir s'assembler au centre du tee, tel un mur improbable…
(retenez vos larmes, bon sang !…)






  Vous avez une P'tite Histoire à raconter ?... Envoyez-là grâce à notre formulaire  



www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : lundi 20 mai 2019 - Tous droits réservés