Comment poser du dallage ?


LA POSE COLLEE

La mise en œuvre des sols collés doit se conformer au DTU 52.1 et DTU 52.2

   La pose au ciment-colle sur chape durcie ne convient que pour les dalles de 1 cm et de 1,5 cm calibrées dans l'épaisseur à condition que la chape soit parfaitement plane. Elle convient également pour les sols existant en rénovation.

Travaux Préparatoire

   Comme pour la pose scellée, il faut que le support soit parfaitement propre et sec et d'une planéité telle qu'il n'y ait pas de creux supérieur à 7 mm sous une règle de 2 m.
La pose collée d'un dallage ne peut pas être effectuée sur une chape fraîche. Plus la chape est épaisse et plus le temps de séchage est long. Compter en moyenne 15 jours de séchage par cm d'épaisseur

Il faut partir du principe que :

   1) Dans le cas d'un dallage neuf : une chape parfaitement lissée et de niveau à été réalisée en laissant une réservation égale à l'épaisseur du dallage plus celui du ciment-colle (moins de 1 cm) par rapport au point haut de la pièce (seuil de porte).

   2) Dans le cas d'une rénovation : l'ancien revêtement (carrelage, plancher, linoléum, moquette, ...) à été enlevé et son support parfaitement gratté et nettoyé de tout relief ou résidus de colle, de clous, etc. La cote restante après ce nettoyage doit être suffisante pour placer le nouveau dallage collé.

   Un ragréage du sol est toujours possible à l'aide d'un enduit à condition que le support soit sain (non poudreux), propre, sec et normalement poreux (sans résidu de colle). Il est possible de laisser l'ancien revêtement en place : carrelage, dalles plastiques rigides, parquets à lames clouées ou collées ou sols peints. Par contre la moquette et le linoléum doivent être enlevés avant un ragréage.
   Cette technique qui consiste à répandre une couche fine d'enduit de lissage avec application préalable, si besoin, d'un primaire d'accrochage, permet de lisser le sol en récupérant les défauts de planéité jusqu'à 2 cm maximum.


Le Choix de la Colle

   La pose se fait au mortier-colle adapté au matériaux pierre, et bénéficiant d'un avis technique favorable. Il est nécessaire de vérifier sa compatibilité avec la pose de pierre naturelle pour éviter des problèmes de tâches ou d'efflorescences.
Les mortiers-colles font référence à la norme EN 12 004. Elle définit les différents types de produits et leurs classes de performances ainsi que différentes options additionnelles :

C1 = Performances normales
C2 = Performances élevées
F = Prise rapide
T = Résistance au glissement
E = Temps ouvert allongé
S1 = Déformable
S2 = Hautement déformable

   Un mortier-colle classé C2 S1 / S2 est un produit possédant à la fois des propriétés d'adhérence élevées et une capacité à être déformé par une contrainte entre les dalles et la surface d'encollage, sans perte d'adhérence.
   Ce sont des produits riches en résine, ce qui explique leur grande performance dans des endroits hautement sollicités comme les planchers chauffants (sauf Plancher Rayonnant Electrique) ou les balcons/terrasses (également les façades ...), mais également pour la pose de dalles de grands formats, ce qui est généralement le cas en matière de pierre naturelle.

   Le mortier-colle choisi sera obligatoirement de type « amélioré C2 », de couleur claire (blanche, écru ou beige) et pour intérieur ou extérieur selon la destination.

Consommation

Tout d'abord, respecter ces quelques recommandations :

- Ne travailler que dans des températures comprises entre 5° C et 35° C

- Ne pas appliquer sur des supports gelés ou en cours de gel ou de dégel, très chaud ou en plein soleil, trempés ou sous pluie battante et par vent fort

- En extérieur, il est recommandé d'humidifier la dalle ou la chape avant le collage

- Respecter les joints de dilatation et de fractionnement qui doivent exister dans le support

- Réserver un joint périphérique entre la dernière rangée de carreaux et les parois verticales (3 mm à l'intérieur, 5 mm à l'extérieur)

- La colle doit être étalée au peigne cranté
NB : selon le format des dalles, la largeur de l'intervalle des crans de peigne (formant un "U") à une importance et varie de U6 à U9 (voir tableau ci-dessous).



La Pose
- Etaler le mortier-colle sur le support avec une lisseuse ou une truelle

La pose des dallages doit s'effectuer en double encollage pour les grands formats :

- Enduire l'envers des dalles de mortier-colle

- Passer le peigne cranté adapté au format des dalles afin de former des sillons

- Si besoin, tendre des cordeaux d'alignement et poser la dalle en appuyant fortement afin d'écraser les sillons et en plaçant des croisillons au niveau des joints.

- Régler les niveaux en tapotant à la main ou à l'aide d'un maillet de carreleur. Attention, frapper trop fort risquerait de créer des micro-fissures...

- Travaillez très proprement en nettoyant au fur et à mesure les traces de mortier-colle sur la surface des dallages car elles seront très difficiles à éliminer une fois sèches.


Les Joints

- Les joints courants de finition entre les dalles se font au plus tôt 48 h après la pose. Ils sont garnis d'un mortier de ciment blanc + chaux blanche fortement dosé (300 kg/m3), ou de mortiers prêts à l'emploi adaptés pour la pierre (Weber & Broutin : fermajoint DL, par exemple ...). Bien vérifier la conformité de ces mortiers en cas de pose à l'extérieur.

- Le jointoiement se fait joint par joint, à la spatule ou une jointoyeuse électro portative (Jointoyeuse LAPORTE, destinée à la confection des joints de dallages, de 5 à 25 mm de large). Il ne faut pas couler du joint liquide et souiller toute la surface du dallage en étendant de la barbotine liquide avec une raclette en caoutchouc (comme il est d'usage de le faire pour les carrelages). Un tel procédé remplit inutilement les pores de la pierre de mortier à joint et la laisse sale et terne. Cela gênera également le processus naturel de patinage de la pierre.

- Sols intérieurs : la pose jointive est interdite, les joints seront de 1 mm au minimum (joints marbriers). Plus couramment, les joints varient de 2 à 3 mm.

- Sols extérieurs : La largeur des joints doit obligatoirement être de 5 mm au minimum.

- Les joints de fractionnement et de dilatation du support sont à respecter lors de la pose - Dans le mortier de pose et dans le revêtement - Pour cela, utiliser des baguettes ou profilés de fractionnement adaptés à la hauteur du dallage + mortier-colle. Plusieurs matières peuvent composer ces joints : aluminium, laiton, inox, ...
                                                                                         
                                                                                 

Pose de Dallage Collé sur Plancher Chauffant

Définition du plancher chauffant :
Il s'agit des planchers comportant des câbles, des fils électriques ou des tubes où circulent de l'eau chaude, ces éléments étant enrobés dans une chape ou une dalle de béton

Documents de référence : Systèmes chauffants
- Avis Technique du système de chauffage
- DTU 65-7 et 65-8
- CPT n°2908 de septembre 1996 du CSTB et modification n°1 CPT n°3037 d'avril 1998
- Note d'information n°1 CPT n°3308 de décembre 2000

Revêtement de sol en pierre - DTU 52.1 (NF P 61.202 1 et 2) pour la pose scellée
- CPT n°3267 du CSTB pour la pose collée
- Norme XP B 10-601.
Précautions à Respecter

Afin d'éviter tout désordre lié au système du plancher chauffant, respecter impérativement les prescriptions suivantes :

- Dans tous les cas le chauffage doit être éteint 48 heures avant l'exécution des travaux

- Le support doit être parfaitement sec au moment de la pose de la pierre. Respecter un délai minimum de séchage de la chape de 2 mois et ne mettre en service le chauffage qu'après ce 2ème mois

- Les joints périphériques vides ou résilients (avec baguettes ou silicone) doivent avoir une largeur de 5 mm minimum

- Respectez les joints de dilatation et de fractionnement de la chape sur l'épaisseur de la pierre et du mortier

- Il est interdit d'enrober les éléments chauffants (tubes ou câbles) dans le mortier de pose de la pierre

Mise en service du chauffage

- La mise en chauffe du plancher ne peut s'effectuer qu'après un délai de 7 jours après la pose du dallage

- Le chauffage est alors mis en marche et amené à sa température maximum par tranches de 5°C par 24 heures

- Poursuivre par une période d'au moins 3 jours à partir de laquelle on diminue progressivement, de la même façon, le chauffage jusqu'à extinction totale



www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : dimanche 16 juin 2019 - Tous droits réservés