LES P'TITES HISTOIRES
Pour les Petits et Grands N'enfants ...

DEUCALION & PYRRHA ou Les Os à Mémé par Colombine Mazelle

  Il fut un temps où les hommes ne craignaient ni ne vénéraient plus leurs dieux. Emmanuel M. avait tout emmêlé : la petite gauche passait dans la ganse, faisait le tour par le centre, le petit bout de la droite passait entre les deux dormants de l'extrême et allait boucler sur l'autre partie de gauche... I-nex-tri-cable !...
Les riches se pendaient à la corde pour bien serrer le nœud, tandis que les pauvres passaient la tête dans la boucle pour mieux se pendre...

Du ciel, Zeus, Dieu s'il en faut, assistait à cette décadence et chaque jour sa colère grandissait...

  Poï, Poï, Poï !... Alors, un matin où il s'était levé du pied gauche, et sans même passer un tweet©, la colère de Zeus éclata, terrible. Il déchaîna les eaux du ciel en plein mois d'août et pendant neuf jours et neuf nuits la pluie tomba en cascades, de Lille (normal...), à Palavas-les-Flots (cela peut se comprendre), en passant par Marseille (Non, pas ça !...)


  Des éclairs de tous les parfums illuminèrent le ciel de crème pâtissière frelatée, le tonnerre de Brest et d'ailleurs gronda au milieu des hurlements du vent et de Lara Fabian...

(Pas de panique !... On a coupé le son...
Mais cliquez quand même pour l'arrêter...)

  Tous les fleuves et les océans débordèrent et se rejoignirent pour engloutir la Terre entière, ou l'inverse..., on ne sait plus...
Tous les êtres vivants, humains et animaux, moururent noyés... Même Florent Manaudou, ainsi que ceux qui savaient nager le dos crawlé... Seules les bestioles qui vivaient dans l'eau comme les dauphins ou les pieuvres survécurent. Alors, les poissons visitaient les poissonneries en se marrant bien, les coquillages se disaient qu'ils avaient de la moule, les crabes se serraient la pince et les oursins draguaient dans les châtaigniers...

Oui ! Oui ! Thierry Lhermitte mourut aussi !... boulotté par un Bernard, désolé...


  On n'a jamais vraiment su pourquoi (chantage affectif, manipulation mentale, contrôle fiscal ?...) mais Zeus laissa la vie sauve à deux humains, un homme et une femme.

L'homme s'appelait Deucalion, c'était le fils de Prométhée (celui qui fait des crises de foie à répétition...)
La femme, s'appelait Pyrrha, c'était la fille d'Epiméthée et de Pandore (celle qui passe sa vie en boîtes...)

  En fait, ces deux là n'avaient jamais cessé d'honorer les Dieux. Ils regardaient "Le Jour du Seigneur" tous les dimanches sur la 2 (de 10h 30 à midi) et parlaient couramment le latin, l'hébreu, l'arabe et le sanskrit, ce qui leur permettait de prier qu'on leur laisse la vie sauve dans à peu près toute les langues liturgiques...

  Après le déluge, ils naviguaient à bord d'une chaloupe du yacht abandonné de Bolloré quand ils aperçurent le sommet du mont Parnasse (Ligne 6, Charles de Gaulle - Etoile/Nation). C'était la seule terre qui émergeait au-dessus des flots...
Ils mirent pied à terre et bien-sûr s'enlisèrent dans la gadoue... Alors Zeus ordonna aux eaux de se retirer totalement et à la terre de s'achécher (Pfff ! Faut tout faire !... Et, en plus, ch'est dur à dire...)

  Quand Deucalion et Pyrrha virent qu'ils étaient les seuls survivants, ils remplirent une grille de Loto tout en se disant qu'il allait bien falloir qu'ils apprennent " Comment c'est qu'on fait les bébés " pour repeupler la terre... Ils décidèrent donc d'aller demander conseil à Thémis, la déesse de la justice.


Cela tombait bien, son sanctuaire se dressait pile-poil au sommet de la fameuse montagne.
Roulée comme elle était, Thémis devait tout savoir de la reproduction... En plus, elle avait bien connu " Madame Soleil " qui lui avait donné 2, 3 trucs pour prédire l'avenir...

  Lorsqu'ils lui demandèrent un conseil pour repeupler la terre, la déesse leur dit en ricanant qu'il n'y avait pas plus simple :
- "Ah ! Ah ! Ah !, Y'a pas plus simple !... Vous vous voilez la tête, vous desserrez vos ceintures et vous marchez en balançant par-dessus votre épaule les os de votre grand-mère... "
  Nos deux terriens repartirent un peu septiques et décontenancés, forcément, ils s'attendaient à quelque chose de plus croustillant...
Ils se répétaient mutuellement les conseils de Thémis. Avaient-ils bien tout compris ?... Voiler la tête de quoi ?... Si on enlève notre ceinture, notre froc descend..., était-ce une métaphore ?...
Et cela leur parla d'un coup, mais c'est Deucalion qui buzza le premier :
- " Bon sang, mais c'est bien-sûr !... Notre mémé Gaïa, c'est la Terre-Mère et les os de la terre, ce sont les pierres... "
  Alors, ils se voilèrent la tête, desserrèrent leur ceinture, et jetèrent derrière eux les cailloux qui jalonnaient leur chemin...
Et ça marchait !, les pierres lancées par Pyrrha prenaient la forme de femmes, et celles lancées par Deucalion prenaient la forme d'hommes. (Michou n'apparût que bien plus tard lorsque Pyrrha arracha une pierre des mains de Deucalion car elle en avait marre de se baisser...)

Enfin, c'est ainsi qu'une nouvelle race d'hommes et de femmes, d'origine merveilleuse, put prospérer sur Terre...

  Emmanuel M. devint agent de sécurité à la Corderie Royale de Rochefort, Laurent W. surveillant au lycée Frère Nicolas de Saint Guigne le Désert, Marine L. fit sa rentrée dans une nièce de théâtre : "Les convictions de papa" d'Edmond Gondinet, Jean-Luc M. pris la gérance d'une épicerie dans les quartiers nord de Marseille : "Chez Fronfron"... Quant aux autres leaders (?), ils investirent en masse dans le secteur du nettoyage et de la fabrication des éponges et des serpillières, fondant tous leurs espoirs sur l'arrivée d'un prochain déluge...






  Vous avez une P'tite Histoire à raconter ?... Envoyez-là grâce à notre formulaire  




www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : samedi 22 septembre 2018 - Tous droits réservés