LES P'TITES HISTOIRES
Pour les Petits et Grands N'enfants ...

PIERRE OU PLUME ?... par Drubek Rocher



Purée !... Filibert a raté le réveil ce matin.... Pas entendu ou bien pas sonné...
À si, cela lui revient maintenant qu'il émerge, le réveil a bien sonné, jusqu'à ce qu'il le balance sous le lit et se rendorme...
Il faut dire que Filibert est un gros dormeur....

  Ça tombe très mal !... Aujourd'hui il participe au concours des apprentis sculpteurs. Cette année, l'épreuve consiste à sculpter un objet du quotidien. Filibert a eu beau se creuser la tête toute la nuit, au point de rater son réveil, il n'a pas encore vraiment trouvé ce qu'il allait sculpter...

"Au lieu de dormir jusqu'à point d'heure, j'aurais mieux fait de bosser mon sujet " se dit-il...

  Il arrive juste à temps à l'atelier et peut s'installer à son chantier en reluquant du coin de l'œil quelques croquis d'objets que les autres apprentis ont choisi de faire. Lui, on dirait qu'il va faire une chaussure de sport, à côté ça ressemble à une pendule, ici, une bouteille de champagne peut-être... Ouais, pourquoi pas !...

" Et moi au lieu d'avoir la tête dans les plumes ce matin... J'aurais dû...
Mais attends !... J'ai trouvé !... Un objet du quotidien qui me correspond totalement... "


Un oreiller, bien-sûr !...
  Sans même prendre la peine de faire un croquis, Filibert va chercher sa pierre et se met à l'ouvrage. Il a choisi une belle pierre blanche du Poitou, tendre et d'un blanc éclatant, le Migné. Quelques passes de scie diamantée pour mettre le caillou à dimensions, et puis, outils en mains, Filibert s'attaque à la forme. Enfermé dans sa bulle, il chasse, taille et cisèle sa pierre. Il pousse le détail jusqu'à sculpter la bordure ourlée de l'oreiller et le renfoncement que laisse la tête du dormeur.
  Totalement inspiré par son objet fétiche, il prend également un soin particulier à peaufiner l'adouci de sa pièce, effaçant la moindre trace de rayure de sa surface.
  L'ouvrage terminé, le temps est venu aux trois jurys de se déplacer de table en table pour délivrer leurs notes... Arrivés à la hauteur de Filibert, ils restent ébahis devant ce gros oreiller blanc.
" Incroyable !... Quel réalisme !... On a vraiment l'impression qu'il est moelleux !... " Dit l'un d'entre eux

" Et il est si doux au toucher !... " ajoute l'autre en caressant la pierre " On aurait presque envie de poser sa tête dessus... "
  Et voici le troisième qui, sans prévenir, tente l'expérience en posant sa tête au creux de l'oreiller sous le regard éberlué de tous les candidats et surtout de ses deux confrères... À peine s'est-il installé que l'on peut voir son visage se détendre et son souffle se faire plus régulier.
  Les deux jurys se regardent et laissent échapper un petit rire gêné, interloqués par cette réaction inattendue... Croyant à une facétie, ils essaient de détendre l'atmosphère et de jouer le jeu en lui demandant :
" Il est aussi confortable qu'il en a l'air ?... "
  Mais leur acolyte ne réponds pas, il a l'air réellement endormi... Et, tout à coup, il émet un ronflement sonore qui déclenche l'hilarité de toute l'assemblée. Réveillé en sursaut et clignant des yeux, il marmonne :
" Désolé, je m'étais assoupi !... Ça !... Pour être réaliste, il est réaliste !... "
  Il va de soi que, grâce à son magnifique oreiller - plus vrai que nature - Filibert fut déclaré meilleur apprenti et remporta le premier prix de sculpture. Son œuvre fut exposée dans une salle ouverte au public. Mais, avant cela, on prit bien soin d'apposer une petite étiquette :  







  Vous avez une P'tite Histoire à raconter ?... Envoyez-là grâce à notre formulaire  





www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : samedi 22 juin 2024 - Tous droits réservés