Les Chemins de Fer


  Les chemins de fer (ou rabotins) sont des rabots utilisés pour surfacer les pierres tendre à ferme par grattage. Ils possèdent une poignée et un corps en bois sur lequel des lames en acier à dents ou sans dents sont enchâssées.

  Mis au point au XIXe siècle pour remplacer le taillant, il a permis de gagner en rapidité d'exécution. C'est l'outil le plus utilisé de nos jours par les tailleurs de pierre tendre, alors qu'il n'apparaît qu'au début du XXe siècle en France.

  Les chemins de fer sont plats sur un corps droit lorsqu'ils aplanissent les faces, ou bien de forme lorsqu'ils surfacent des moulures et/ou des cintres.

  On les trouve aujourd'hui dans le commerce sous 2 appellations et fabrications différentes :
  • Les chemins de fer parisiens : en peuplier ou en bois de hêtre non traité. Avec une poignée rapportée, vissée.

  • Les chemins de fer bordelais : en bois de hêtre traité à l'huile de lin ou en bois exotique. La poignée et le corps sont théoriquement monolithe. Sur ce type de chemin de fer la lame avant est pincée par une plaque, ce qui améliore son maintient. Le "bordelais" est plus ergonomique et robuste que le "parisien", il offre en principe une meilleure longévité à l'outil.

Méthode d'utilisation

  La surface ou la moulure est tout d'abord dégrossie par épannelage au ciseau ou eu taillant, le chemin de fer est ensuite utilisé comme outil de surfaçage.

  Selon l'épaisseur de pierre à enlever, on utilise 2 types de chemin de fer :
  • Les chemins de fer à dents pour dégrossir la pierre en rabotant beaucoup de matière

  • Les chemins de fer sans dents pour donner un aspect lisse à la pierre
  La taille au chemin de fer n'est pas à proprement parlé une finition de surface, mais on peut néanmoins parler de taille "finie" lorsqu'un parement à été surfacé au chemin de fer sans dents.

  On utilise le chemin de fer en le tenant par la poignée et en poussant l'outil vers l'avant, bien à plat sur la surface. Le retour en arrière ne rabote pas, il est donc léger. La surface est régulièrement balayée pour garantir un bon travail et on utilise une règle pour vérifier la planéité du rabotage.
De l'autre main, il est possible d'appliquer une pression sur l'avant du chemin de fer afin d'accentuer l'action de rabotage. Pour ne pas épaufrer les arêtes, elles doivent toujours être attaquées vers l'avant (voir croquis).



  Comme le montre le croquis ci-dessous, les chemins de fer parisiens et bordelais ont les lames du centre positionnées en alternance, à gauche et à droite. Cette position des lames permet de mieux dégager la poussière lors des passages successifs. Sur ces chemins de fer, les lames sont orientées vers l'avant de l'outil. Cette inclinaison donne plus d'attaque et de rigidité aux lames, mais ne permet de raboter que dans le sens avant.


  Les lames du chemin de fer de type angevin sont alignées parallèlement entre elles et perpendiculaires au support. Cette dernière particularité permet de retirer de la matière dans les deux sens du rabotage, aller et retour.

Le Chemin de Fer Droit
  Les lames sont droites et l'outil plat : Le chemin de fer droit sert à dresser les surfaces planes ou légèrement bombées. Lorsqu'il possède des dents il permet d'enlever plus de matière, on parle de chemin de fer à dents ou dévorant.

  Les largeurs courantes varient de 10 à 80 mm et la longueur est de 120 ou 250 mm.


Le Chemin de Fer Creux
  Les chemins de fer creux droits ou cintrés permettent de surfacer les formes légèrement bombées ou les boudins (moulure).

Les dimensions courantes varient de :
  • Largeurs 10 à 50 mm - 250 mm de longueur pour les chemins de fer droits.

  • Largeurs 15 à 50 mm - 120 mm de longueur pour les chemins de fer cintrés.


Le Chemin de Fer Rond
  Les chemins de fer ronds, droits ou cintrés, permettent de surfacer les formes légèrement creuses ou les gorges ou cavets (moulure).

Les dimensions courantes varient de :
  • Largeurs 10 à 50 mm - 250 mm de longueur pour les chemins de fer droits.

  • Largeurs 10 à 50 mm - 120 mm de longueur pour les chemins de fer cintrés.


Le Chemin de Fer Oreillard
  Les chemins de fer oreillards sont indispensables pour approcher et finir proprement l'arête des gorges. Les oreillards, grâce à la partie droite située au centre des lames, permettent de finir l'arête tout en conservant l'arrondi de la moulure. Cette action est difficilement réalisable avec les chemins de fer ronds (ci-dessus) qui "sortent" de la moulure en créant des épaufrures sur l'arête.

Les dimensions courantes varient de :
  • Largeurs 25 à 50 mm - 250 mm de longueur pour les chemins de fer droits.

  • Largeurs 25 à 50 mm - 150 mm de longueur pour les chemins de fer cintrés.


Le Chemin de Fer Cintré
  Les chemins de fer cintrés, droits - ronds - creux, sont utilisés pour surfacer les formes concaves droites ou moulurées (gorge ou boudin).

  Les largeurs courantes varient de 10 à 50 mm - 150 mm de longueur.


Le Chemin de Fer Navette
  Les chemins de fer navettes permettent d'aplanir une surface en redan le long d'un arc par exemple.

  Les dimensions courantes varient de 45/60 mm ou 50/70 mm de largeurs - 120 ou 150 mm de longueur.


Les Chemins de Fer Larmier/d'Onglet/d'Angle
  Les chemins de fer larmier sont utilisés en taille de pierre pour former les "larmiers" en sous face des parties saillantes (appui, corniche, bandeau). Sa forme, en creux, stoppe les gouttes d'eau et les évacue à distance d'une façade ou d'un socle.
Les largeurs courantes varient de 10 à 30 mm - 250 mm de longueur.

  Les chemins de fer d'onglet sont utilisés pour finir proprement les fonds d'angle à 45° ou les filets ayant ce profil
Les largeurs courantes varient de 15 à 20 mm - 250 mm de longueur.

  Les chemins de fer d'angle sont utilisés pour finir proprement les fonds d'angle droit ou les filets ayant ce profil
Les largeurs courantes varient de 10 à 30 mm - 250 mm de longueur.


Le Chemin de Fer Levrette
  Les chemins de fer levrette permettent de raboter les surfaces inaccessibles avec le chemin de fer droit. Ils sont proposés sous différentes formes :
  • Avec poignée au-dessus - Dimensions courantes 250 x 50 mm ou 250 x 70 mm

  • Avec un manche dans le prolongement - Dimensions courantes 250 x 70 mm (avec le manche)

  • Sans manche ni poignée pour une prise pleine main (peu maniable...) - Dimensions courantes 125 x 50 ou 150 x 70 mm


Le Chemin de Fer à Joint
  Les chemins de fer à joint sont utilisés en taille de pierre pour creuser des faux joints sur un parement. C'est le seul chemin de fer intégralement métallique. Les lames sont enchâssées ou soudées sur une plaque de métal dans laquelle une poignée a été aménagée.

  Les largeurs courantes : 5, 6, 8 et 10 mm - 250 mm de longueur.



www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : samedi 18 février 2017 - Tous droits réservés