PROTEGER LA PIERRE

  Vous venez de poser un magnifique dallage en pierre et vous aimeriez en dire autant dans 10 ans.
La pierre naturelle adoucie ou polie est soumise à une transformation progressive, normale et naturelle, qui modifie son aspect au fil des jours en lui donnant une patine.

  Vous pouvez laisser la pierre vivre sa vie ou bien la protéger contre les taches tout en lui conservant son aspect originel.
Quoi qu'il en soit, quelques règles sont à respecter pour son entretien courant et, en cas de traitement, pour choisir un produit adapté aux matériaux naturels. 





CE QU'IL FAUT FAIRE

  Choisissez une pierre naturelle dont la nature et la finition de surface convient à l'utilisation envisagée :
  • Pour une entrée ou une pièce soumise à un trafic important choisissez plutôt une pierre froide (très dure) et de ton pas trop clair .
  • Une pierre polie pour l'extérieure est à exclure.
  • Pensez à vérifier si la pierre que vous avez sélectionné ne présente aucun risque de gel pour l'extérieur. Notez que la porosité de la pierre n'a aucune influence sur sa résistance au gel.
  Pour bien vous informer à ce sujet, vous êtes en droit d'obtenir de votre fournisseur une fiche technique précisant les caractéristiques de la pierre et notamment son nombre de cycles de résistance au gel (tests réalisés en laboratoire).
  Pour confirmer que la pierre choisie résiste dans votre lieu d'implantation, une norme Française (B10-601) existe, elle classe chaque canton de France en fonction de son exposition au gel - De gel très faible à gel sévère (avec des zones intermédiaires).

* Zone A - Gel très faible : pas plus de deux jours ayant atteint une température inférieure à - 5° C. La pierre doit résister à au moins 24 cycles de gel / dégel.
* Zone B - Gel faible : pas plus de quatre jours ayant atteint une température inférieure à - 6° C. La pierre doit résister à au moins 24 cycles de gel / dégel.
* Zone C - Gel modéré : pas plus de dix jours ayant atteint une température inférieure à - 10° C. La pierre doit résister à au moins 48 cycles de gel / dégel.
* Zone D - Gel sévère : plus de dix jours ayant atteint une température inférieure à - 10° C. La pierre doit résister à au moins 96 cycles de gel / dégel.

  C'est ainsi que, par exemple, une pierre "gélive" à Strasbourg, ne le sera pas à Marseille...

Contactez nous pour découvrir à quelle zone appartient votre commune (c'est gratuit)
Notre formulaire de demande : Connaître la zone de gel de mon canton


CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE

  * Pour l'extérieur, une pierre polie est à exclure sous peine de glissade par temps humide... Et de perte totale du poli à moyen terme (la plus-value demandée pour cette finition n'est pas non plus négligeable).
  * Choisissez plutôt une finition "égrisée" ou "égrésée" qui consiste en un ponçage où persiste de très fines rayures invisibles à l'oeil mais antidérapante par tous les temps.
  * Evitez de sélectionner une pierre trop claire pour une terrasse extérieure fortement exposée au soleil, l'éblouissement risquerait de provoquer une gène.
  * Pour une meilleure conservation des dallages intérieurs, évitez les gravillons, le sable, la terre battue, le béton brut aux abords de l'entrée de la maison et installez un tapis ou une grille pour moins salir à l'intérieur de votre habitation. Cela évitera de rayer la pierre ou de l'encrasser.
  * De manière générale, ne pas appliquer sur des sols des hydrofuges étudiés pour protéger les façades. Inadaptés, ils auraient une efficacité trop limitée dans le temps.

LES BONS CONSEILS

  * Pour les revêtements de sol fortement sollicités par le trafic ou soumis à un risque de tachage (entrée, cuisine, ...), l'application d'un produit de protection est une bonne chose.
  * Ne vous précipitez pas, attendez au moins 3 à 6 mois après la finition des joints, compte tenu du taux d'humidité de la construction.
  * Ces travaux de traitement de surface et de protection nécessitent une bonne connaissance de la nature de la pierre, des matériels à utiliser et des produits à appliquer. Ils doivent être exécutés selon les directives du fournisseur ou par un professionnel et être renouvelés régulièrement.
  * Dans tous les cas, il est impératif que l'application soit réalisée sur un sol parfaitement sec, et exempt de remontées capillaires d'humidité. Dans le cas contraire, l'humidité va stagner sous la pellicule de protection et engendrer les pathologies connues pour certains types de pierre (écaillage, tachage, efflorescences…).
  * Le choix du produit est très important, il doit être adapté à la pierre naturelle Son application va déterminer certaines caractéristiques du dallage et peu modifier son aspect. (mat, satiné, brillant), sa résistance aux agressions et sa facilité d'entretien. Un essai préliminaire sur un échantillon de dalle est vivement conseillé.
  * Les produits de protection ont pour objectif de réduire la pénétration des saletés et de protéger des risques de taches. Certain produits d'entretien peuvent prolonger efficacement ce traitement de base mais aussi modifier l'aspect du dallage. Le mieux est donc de procéder  à un test sur un échantillon de dalle qui vous permettra de juger de l'influence qu'exerce le produit sur une pierre naturelle de ce type.
  * Lors du lavage, évitez d'utiliser trop d'eau.

LA RENOVATION D'UN DALLAGE PAR PONCAGE
 
  Après des travaux de construction, ou après un usage intensif, un sol peut devenir être terne, sale ou abîmé. Une solution peu consister à  effectuer un ponçage du dallage sur place et un éventuel repolissage.
  Il est également possible de poser un dallage brut de sciage et de procéder à son ponçage après la pose.
  Si le ponçage est bien fait, la qualité de finition auquel on arrive est équivalente à celle obtenue en usine mais coûte généralement plus chère, car plus délicate.
 
                      Tableau comparatif des deux types d'opération : Achat brut / Pose / Ponçage et Achat Poncé / Pose
                                  (prix indicatifs pouvant varier selon le choix de la pierre,le format, le poseur, le ponceur...)
FINITIONACHATPOSEFINITION ADOUCIE ou POLIECOÛT TOTALAVANTAGESINCONVENIENTS
Brute de sciage 50,00 € 30,00 € 50,00 € (sur chantier) 130,00 € Pose parfaite, uniformité, sans cransPlus cher
Adouci ou Poli 58,00 € 30,00 € Déjà fini 88,00 € Moins cherRisques de crans

  * Pour les dallages en bon état, sans rayures, un léger ponçage à sec avec une monobrosse permet de restaurer l'aspect adouci ou poli  brillant.
  * Pour les dallages brut de sciage ou très encrassés, il convient de procéder à un ponçage général à l'eau. L'abrasion d'une couche superficielle de 1 à 2 mm redonne au dallage son aspect naturel et une parfaite planéité sans désafleurs (crans) entre dalles.
L'opération s'effectue à l'aide d'une ponceuse à sol munie d'un plateau équipé des meules rotatives abrasives. Plusieurs passes sont réalisées avec des abrasifs de plus en plus fins jusqu'à l'obtention de l'aspect souhaité (égrisé, adouci, poli).
 
  Le seul fait de poncer peut résoudre des problèmes de désafleurement (crans entre les dalles), de différences de niveaux, de dégâts et de ternissement. Un ancien sol peut apparaître comme neuf après un ponçage. Il présente alors une surface unie et est exempt de différences de niveaux.

LA CRISTALLISATION DU DALLAGE
 
  La cristallisation ne donne de résultat que sur les pierres naturelles contenant de la calcite.
Les sols réalisés en pierres calcaires ou en marbres qui se sont ternis retrouvent leur brillance grâce à la cristallisation. Ce traitement à pour effet de faire briller le sol et rend invisible ou moins visible les rayures peu profondes.

  Un produit cristallisant passé avec une cireuse provoque une réaction chimique dans la couche supérieure de la pierre naturelle contenant de la calcite.
  Le principe se fonde sur une réaction du carbonate de calcium (calcite) de la surface de la pierre avec le silicate fluoré de magnésium et les acides phosphorique et oxalique, en présence d'un catalyseur (fer).
  Suite à cette réaction, le carbonate de calcium de la surface se transforme en fluoride de calcium et de magnésium, sur une profondeur d'un dixième de millimètre environ.
  Cette couche est un peu plus dure et moins perméable à l'humidité que la surface d'origine de la pierre.


  La cristallisation doit s'effectuer sur un dallage en bon état, propre et sans rayures, de la façon suivante :
  • Nettoyez le sol à la monobrosse avec adjonction éventuelle d'un produit décapant pour la pierre pour enlever en profondeur les salissures et les produits d'entretien incrustés dans la pierre.
  • Rincez et laissez sécher.
  • Effectuez la cristallisation en répandant sans excès la solution cristallisante sur le sol et en l'étalant à la monobrosse-cristalliseuse, équipée d'un disque en laine d'acier.
  • Réalisez des allers-retours, sans rester trop longtemps au même endroit, jusqu'à l'obtention du brillant souhaité.
  • Si nécessaire, Un dernier lustrage avec un disque très doux permet d'augmenter le brillant .

  La cristallisation n'est pas définitive, elle est efficace pendant une période de 6 à 12 mois (trafic collectif modéré).
  Lorsque, après un certain temps, la brillance du sol cristallisé a disparu partiellement ou entièrement, le sol peut de nouveau être cristallisé. Un sol peut être ainsi traité un nombre limité de fois.
                                   


REMINERALISER LA PIERRE

Le silicium a été isolé pour la première fois en 1823 par Jöns Jacob Berzelius. Ce n'est qu'en 1854 qu'Henri Sainte-Claire Deville obtient du silicium cristallin. C'est l'élément le plus abondant dans la croûte terrestre après l'oxygène, soit 25,7 % de sa masse. Il n'existe pas à l'état libre, mais sous forme de composés : dioxyde de silicium (SiO2), la silice (dans le sable, le quartz, la cristobalite, etc.…).
La silice (dioxyde de silicium), était déjà connue dans l'Antiquité. La silice a été considérée comme élément par les alchimistes puis les chimistes.


  La minéralisation est un traitement de protection de la pierre neuve ou de consolidation de la pierre lorsqu'elle est dégradée et rendue friable par la dissolution de ses liants sous l'action des agents atmosphériques.
  Minéraliser consiste à faire pénétrer par capillarité des solutions à catalyseur dont la réaction de durcissement aboutit à la formation d'un gel de silice qui reconstitue une structure nouvelle et durable. La silice qui se forme lors de la minéralisation à une dureté de 7 sur l'échelle de Mohs.
Cette échelle de mesure fixe la dureté des minéraux  de 1 (pour le talc, par exemple) à 10 (pour le diamant).
  La minéralisation est effectuée postérieurement aux travaux de nettoyage sur un matériau propre, sain, sec et consolidé.

La méthode est très simple :
  • Le minéralisant est appliqué au pulvérisateur ou à la brosse par une température située entre 5 et 20°C. Plusieurs passes successives sont à appliquer jusqu'à saturation.

  Les avantages :
  La minéralisation constitue une alternative efficace à l'hydrofugation classique car cette application induit un effet hydrofuge.
  La réaction obtenue est définitive car les constituants minéraux vont venir s'intégrer naturellement dans la structure de la pierre, contrairement aux techniques hydrofuges qui doivent être renouvelées tous les 5 a 10 ans. La minéralisation constitue donc une alternative efficace à l'hydrofugation classique.
  Non filmogène le traitement n'augmente pas la glissance pour les sols, ne modifie pas l'aspect naturel. 
  La minéralisation de façade permet d'augmenter la résistance mécaniques et d'accroître la dureté de surface
  Elle diminue la porosité du support et améliore sa disposition naturelle à absorber l'eau
  Cette intervention permet par la suite de faciliter l'entretien des différents supports traités.
  La technique, basée sur le principe de chimie minérale de la cristallisation de la chaux, n'altère pas les propriétés des matériaux et n'a aucune incidence sur son aspect.
  La minéralisation protège la pierre de l'encrassement et des risques de gel.
  Les pierres minéralisée peuvent être peintes ou recevoir différentes finitions sans aucuns problèmes.
  En harmonie avec l'environnement et les matériaux, la minéralisation n'est pas sensible aux UV ou à l'abrasion et par conséquent, ne génère aucun rejet de décomposition.
  La minéralisation limite l'imprégnation des corps gras, l'adhérence des chewing-gums, consolide le support et facilite son entretien, tout en le laissant respirer.
  C'est un des meilleurs moyens pour reformer le calcin qui protège les pierres des agressions extérieures.
  Tous les supports minéraux poreux peuvent être minéralisés : les pierres, les terres cuites, les bétons, les ardoises, les granits, les enduits, les dallages, les joints de carrelage, etc.…

Consommation indicative : 2 à 3 m² par kg selon le produit utilisé et la porosité de la pierre. Un essai préalable est conseillé.

Précaution d'emploi : évitez le contact avec la peau et les yeux et rincez abondamment à l'eau claire en cas de projections. Ne respirez pas les vapeurs, portez un masque et ventilez les locaux en cas d'application intérieure, ne fumez pas.
  Protégez les parties vitrées, le zinc et tout support vitrifié.



HYDROFUGER LA PIERRE

  L'application d'un produit hydrofuge sur la pierre après son nettoyage a pour but de préserver le matériau de l'action du milieu environnant : l'eau et la pollution de l'air.
  Il permet de maintenir l'état de propreté de la pierre mais aussi assure une meilleure "auto-lavabilité" du parement car les hydrofuges évitent les risques de pénétration d'eau de pluie par capillarité dans la pierre.
Les qualités les plus importantes sont :
  • Transparence et invisibilité
  • Imperméabilité à l'eau
  • Perméabilité à la vapeur d'eau
  • Stabilité face aux U.V.
  • Durabilité à l'érosion (pluie et vent)
  Sélectionnez de manière rigoureuse les hydrofuges à employer, en fonction de l'exposition, du type de pierre, et du procédé de nettoyage utilisé.

L'application du produit doit se faire sur un matériau propre, sain et sec (attention, certain produits ne doivent absolument pas être appliqués sur la pierre humide, sous peine d'auréoler de façon irréversible).
La méthode d'application est très simple :
  • L' hydrofuge est appliqué au pulvérisateur ou à la brosse en plusieurs passes successives jusqu'à saturation.
  • Pour une parfaite efficacité, cette opération est à renouveler tous les 5 à 10 ans selon le produit utilisé et l'exposition de la surface traitée.




www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : samedi 12 août 2017 - Tous droits réservés