La Forge des Outils


  L'art de la taillanderie est celui qui consiste à fabriquer les outils de taille ou de coupe en acier comme les masses, les taillants, les ciseaux, etc.

  Lorsqu'on travaille un granit ou un matériau abrasif comme le grès, il est souvent nécessaire de redonner une trempe à l'outil. En pratiquant les techniques de forge il est donc possible de prolonger la durée de vie des ses pics ou de ses ciseaux et même de les fabriquer. Cela représente une source d'économie non négligeable et peut aussi permettre de modifier le profil des outils en le rendant plus personnel, car n'existant pas dans le commerce.

  Pour pratiquer cet art, il est nécessaire de connaître les techniques de forge et de trempe. C'est un métier à part entière qui demande un matériel adapté et beaucoup d'expérience pour offrir un résultat probant. Nous n'en donnons donc ici que quelques notions de base.

Le Matériel
Le Foyer
  Pour chauffer l'acier, un foyer pouvant contenir le combustible est indispensable. Il doit résister à des températures de l'ordre de 1 000 °C et doit être muni d'une tuyère pour amener de l'air.
  On peut opter pour une solution de fortune comme de simples briques réfractaires ou un vieux barbecue recyclé pour la partie foyer et un soufflet pour la ventilation. Sans oublier de prévoir un système de réglage du débit (variateur de vitesse électronique ou mécanique par une vanne)...
  Mais plus sérieusement, il existe des forges à charbon de campagne équipée d'un foyer en fonte et d'un soufflet à clapet. Ce type de modèle est largement suffisant pour le forgeage de petits outils et reste dans un budget abordable (moins de 1 000 € pour le modèle ci-dessous).


Le Combustible
  Le simple charbon de bois convient bien pour la forge, c'est un combustible propre et facile à se procurer. On peut trouver également dans le commerce du charbon de forge, une houille grasse épurée, lavée et dépoussiérée pour générer le moins possible de mâchefer et de cendres. Le charbon de forge est théoriquement moins onéreux et a un meilleur pouvoir calorifique que le charbon de bois, mais attention, il dégage des fumées toxiques (aérage indispensable).

Les Outils
  • Pour forger, il faut un support dur et "trempé" pour résister aux éventuels coups de marteau. Une enclume est donc indispensable
  • Il faut un marteau assez lourd (entre 800 g et 1.5 kg)
  • Une paire de tenailles est nécessaire pour manipuler les pièces dans le foyer et sur l'enclume.
Les Protections
  • Un tablier en cuir (ciré ou non) protège des projections chaudes au martelage
  • Des gants ignifugés isolent les mains
  • Les yeux sont protégés par des lunettes spéciales (traitées anti-buée et anti-rayures)
La Matière Première
  Il faut tout d'abord comprendre la différence entre fer et acier. L'acier est un fer contenant un taux plus ou moins important de carbone. Ce taux varie de 0,3 à 2 %. En deçà de 0,3% c'est du fer et au delà de 2 % c'est de la fonte. Plus un acier contient du carbone et plus il est dur, mais aussi plus cassant...
Pour un acier à outils, le taux idéal se situe entre 0,5 % et 0,8 % de carbone.

  Il est préférable d'éviter les aciers de récupération (limes, ressort,...). La référence de l'acier comme les températures de travail et de trempe ne sont pas connues.

Si vous n'avez pas de ferronnier dans votre région pour vous fournir (et vous conseiller), voici quelques adresses régionales de fabriquant d'acier :
ASCOMÉTAL (Isère) / ACIERS ET ÉNERGIES DU TARN (Tarn) / AUBERT & DUVAL (France)

Un fournisseur de matériel de forge :
VAILLANT FORGE


Le Forgeage
La Méthode


  Chauffer l'acier lentement dans la zone de combustion sur environ 30 mm jusqu'à atteindre une température de 850°.
L'acier prend alors une couleur rouge cerise clair.
Forger le taillant de l'outil et le parer au marteau.
Lorsque le rouge sombre est atteint, chauffer à nouveau sur le feu si l'opération de forgeage n'est pas terminée.
Attention, ne jamais travailler un acier noir.
Laisser l'outil refroidir et finir le taillant à la meule.

La Trempe
  Chauffer lentement sur le feu une longueur de maximum de 20 mm jusqu'à la température de 800°, donnant un rouge cerise
1 ère trempe : Plonger l'outil sur 8 à 10 mm, dans une eau à 20° et pendant quelques secondes seulement
2 ème trempe : Lorsque la partie chauffée atteint le rouge sombre, plonger toute la partie chauffer dans l'eau en agitant l'outil.
La 1 ère trempe varie en fonction de la section du taillant : Pour un gravelet, compter 2 secondes - Pour un pic ou un gros ciseau 7 à 10 secondes.
La 2 ème trempe doit être limitée pour ne pas refroidir totalement l'outil. Il faut garder une chaleur interne suffisante pour permettre l'étape suivante, le revenu.

Le Revenu
  Lorsque l'outil est sorti de l'eau, décaper l'extrémité du taillant à l'aide d'une lime fine et laisser "revenir" la température, c'est à dire :
  • Au jaune clair pour le travail du granit
  • À l'orange clair pour le travail des pierres dures, du marbre
  • À l'orange rouge pour le travail des pierres tendres
  Lorsque cette couleur de "revenu" est atteinte, plonger rapidement l'outil dans l'eau et le ressortir immédiatement.
Attendre l'évaporation de la goutte d'eau qui reste à l'extrémité du taillant.
Renouveler cette opération autant de fois qu'il est nécessaire jusqu'à ce que cette goutte ne s'évapore plus.

  Laisser refroidir l'outil tranquillement à l'air libre, mais calme.



Voici pour exemple le forgeage d'une gouge (à bois... mais le principe reste le même)
https://www.oleklejbzon.com





www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : samedi 23 septembre 2017 - Tous droits réservés