Les Masses & Massettes


  Les masses, utilisées principalement par les carriers, les massettes et les maillets, maniés par les tailleurs de pierre et les sculpteurs, sont tous des outils de percussion lancés.


Les Masses

  La masse est un outil de percussion manié à deux mains. Comme l'indique son nom, elle est constituée d'une tête en acier parallélépipédique et lourde montée sur un manche d'un mètre de long

  Elle pèse habituellement plus de 3 kg et se manipule à deux mains, en se balançant avec l'outil pour donner de l'élan et procurer un maximum de force à l'impact.

  Les masses sont utilisées principalement en carrière pour enfoncer les cales sous les pierres afin de les bloquer.
Ou encore pour enfoncer des coins dans les joints creusés ou les failles naturelles dans le but de provoquer une rupture de la masse.

  La masse est encore utile pour frapper les coins éclateurs placés pour refendre les gros blocs fraîchement extrait de la carrière.

  Plus couramment, la masse sert à briser les plus grosses chutes de blocs destinées au remblai.

  La masse à trancher, appelée parfois "panard", est munie d'un ou deux tranchants. Là ou la masse traditionnelle écrase la pierre, cette masse est utilisée pour fendre les blocs.
Deux carriers peuvent s'allier pour cette opération, le premier frappe avec une masse traditionnelle le côté plat de la masse à trancher, tenue et posée sur le bloc par l'autre carrier. La précision est plus grande et la force accentuée.

Utilisation des deux masses pour fendre ou éclater un bloc

Les Massettes

  La massette est un outil de percussion lancée utilisée par les tailleurs de pierre et les sculpteurs pour frapper sur les ciseaux à manche en bois, sur la chasse ou bien les gravelets. Elle se manie à une main, l'autre tenant l'outil. Mais attention aux coups de massette qui ratent l'outil, il existe des manchons de protection de la main adaptable aux outils.

  Sa tête en acier peut prendre des formes diverses, le manche en bois dur est court et le poids des massettes varie selon l'usage que l'on souhaite en faire : 300 g ou 400 g pour la gravure et les bas-reliefs - 600 ou 800 g pour la sculpture - 1 000 à 1 250 g pour la taille classique.

  La massette carrée est la plus classique. Sa tête forme un parallélépipède massif et la gamme de poids est adaptée aux principaux types de taille : 500 - 750 - 1000 - 1200 et 1450 grammes.

  Il est vivement conseillé de choisir une massette aux arêtes chanfreinés pour limiter les risques de blessure lors d'un coup malheureux sur les doigts.



  Les règles de l'art voudraient que la massette carrée soit tenue latéralement lorsqu'elle est utilisée pour frapper des manches en bois. Ceci, pour tout simplement éviter d'éclater les manches avec les arêtes tranchantes de la massette. La partie carrée est utilisée pour frapper les chasses ou les gravelets.

Tenue de la massette carrée
pour la frappe d'un manche en bois
        
Tenue de la massette carrée
pour la frappe d'une chasse à pierre


  La massette tronconique plus connue sous le nom de massette portugaise présente l'intérêt d'être bien équilibrée. Elle offre une bonne prise en main et sa forme tronconique est parallèle à l'angle de frappe sur l'outil, cela donne plus de précision et concentre la force sur la tête de l'outil.
Ceci est à la fois un avantage et un inconvénient, car l'impact réparti sur une ligne a pour effet de fendre plus rapidement les manches en bois. Ce n'est pas le cas avec les autres massettes où l'impact est réparti sur toute le plat du manche.

  La gamme de poids est adaptée à tous les types de taille : 300 - 400 - 600 - 800 - 1 000 - 1 250 et 1 450 grammes.


  La massette cintrée présente le même avantage que la massette portugaise puisque ses surfaces de frappes sont parallèles à l'outil (sans le risque d'éclatement des manches en bois).

  Ce type de massette est moins courant et sa gamme de poids varie selon les fournisseurs : 450 - 750 - 800 - 1 000 et 1 250 grammes.


Impact sur le manche
avec la massette cintrée

Angle de frappe des massettes cintrée et portugaise
Impact sur le manche
avec la massette portugaise

Les Maillets

  Les maillets sont des percuteurs qui remplacent la massette en acier en taille de pierre dure, mais aussi en gravure et en sculpture, là ou l'impact de la frappe risquerait de provoquer des vibrations ou une force non compatible avec la précision nécessaire.

  Les ciseaux ou gravelets frappés avec les maillets doivent posséder une "tête à maillet" ou "tête champignon". Le bois présente l'avantage d'amortir les vibrations créées par l'impact de la percussion sur la pierre et la forme arrondie et élargie de la tête ne marque pas trop le bois. Le maillet ne doit donc pas être utilisé pour frapper les ciseaux à manche en bois ou la chasse pour lesquels on utilise la massette en acier.


  Le mot "maillet" apparaît en 1606. On en fait alors mention comme le diminutif de "mail", cette masse de combat utilisé jadis.

  Plus tard, en 1694, le dictionnaire de l'Académie française définie le maillet comme une sorte de marteau à deux têtes ordinairement de bois. On l'appelle aussi maillot.

  Le maillet un des symboles des tailleurs de pierres et des sculpteurs, on le retrouve sur de nombreux blasons de corporation.



Maillet en bois dur
  Le Maillet de type "bol" est parfaitement adapté pour la taille de pierre car très bien équilibré. Il est fabriqué dans plusieurs dimensions à adapter au travail à effectuer, les plus lourds pour la taille de pierre dure et les plus légers pour la sculpture et la gravure. Les diamètres disponibles vont de 115 à 140 mm et le poids de 750 à 1700 grammes.

  Il est fabriqué dans deux matières :
  • Un bois très dur et lourd de type chêne, frêne, cormier ou buis.
  • Une matière synthétique dure.
  Le tailleur de pierre doit prendre l'habitude de tourner le maillet régulièrement dans sa main après chaque frappe, ceci afin de ne pas creuser le maillet sur une même zone.

Maillet en matière synthétique dure




www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : samedi 23 septembre 2017 - Tous droits réservés