La Smille et le Têtu


  La smille comme le têtu font partie de la catégorie des percussions lancées. Très peu utilisés aujourd'hui, ce sont essentiellement des outils de carriers qui l'utilisent pour équarrir les blocs bruts d'extraction.
On peut considérer le têtu comme une évolution de la smille puisqu'il permet de travailler à la fois les bords et les faces des blocs.


La Smille

  C'est à la base un lourd marteau de carrier avec 2 têtes à pointe. En carrière, l'outil est utilisé pour égaliser les faces ou équarrir les blocs bruts. L'outil se tient par le manche à deux mains et le smillage se fait face au bloc.

  La smille est déjà utilisée 3000 ans avant notre ère par les égyptiens et les romains utilisaient également un outil relativement similaire. La smille reste un outil d'usage courant jusqu'aux années 1950.
 

 


  Aujourd'hui, des modèles de plus petites dimensions, plus légers, existent pour la taille de pierre en atelier ou sur chantier. La smille est alors utilisée pour dégrossir les faces à épanneler ou bien tout simplement piquer les faces, car on peut tout à fait rapprocher son travail de celui effectué au pic. Les marques laissées sur les matériaux par ces deux outils peuvent d'ailleurs se confondre.

  Les surfaces travaillées sont marquées de creux réguliers parfaits pour l'accroche d'un mortier au niveau d'un joint. Mais lorsqu'il s'agit d'une finition décorative du parement, on parle de la finition "smillée".


Finition smillée
Le Têtu

  Le têtu est un outil de percussion lancé qui possède deux têtes dans sa version courante :
  • Une tête carrée dont la face concave forme deux arêtes vives parallèles au manche (la gaille)
  • Un pic
  Il existe plusieurs versions du têtu présentant, soit un côté plat non convexe et un côté pic ou bien deux pics.



Méthode d'utilisation du têtu pour l'ébauche d'un bloc brut
  A l'origine, le têtu permet d'ébaucher les bords en préservant les arêtes et de dégrossir les faces irrégulières des blocs bruts de carrière. C'est un outil lourd à manier, réservé aux carriers.

  Sa tête carrée permet de "chasser" les bords du blocs en faisant sauter de gros éclats le long d'une arête tracée, comme le ferait une chasse frappée à la massette. La taille de l'éclat varie selon la force de l'impact et l'angle donné lors de la frappe.

  Le côté pic, que l'on peut comparer à une smille, permet de dresser grossièrement la face.

  Aujourd'hui le têtu n'est plus utilisé en carrière, par contre - pour l'atelier du tailleur de pierre - on trouve une version diminuée et allégée de l'outil qui permet d'éclater les moellons.


www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : jeudi 23 mars 2017 - Tous droits réservés